Service client 04 66 32 90 80

Le meilleur rhum cubain

Si l’on connait bien le nom de Cuba et qu’on l’associe facilement entre autres, au rhum (ron, comme on dit à Cuba) qui compose le célèbre mojito, on ne sait pas pour autant toujours faire la différence entre un véritable ron cubain et un rhum moderne.

Bacardi - Facundo Exquisito - Rhum 40%
Bouteille 70cl dans...
179,00 €
Distillerie Varadero - Rhum Varadero 7 ans 38%
A partir de
37,00 €
Bacardi - Facundo Eximo - Rhum 40%
Bouteille 70cl
72,00 €

Cuba et l'Histoire de la canne à sucre

Lorsque les caravelles de Christophe Colomb abordent pour la première fois les côtes de Cuba au XVe Siècle, l’île est alors peuplée de tribus différentes et compte moins de 200 000 habitants qui ne pratiquent que peu l’élevage et la culture de la canne à sucre. Très vite, les espagnols s’approprient le territoire et y installent tout un ensemble de cultures et d’infrastructures leur permettant de produire différents fruits, légumes et dérivés de ceux-ci avant de les expédier sur le vieux continent en vue de les vendre. Au même moment, la traite négrière bat son plein et il faut compter à peine deux ans après l’arrivée de la première caravelle espagnole pour voir le premier bateau d’esclaves débarquer à Cuba. C’est cette population d’esclaves qui permet l’implantation et le développement fulgurant de la culture sucrière cubaine et donc de la production de rhum, qui explose littéralement lorsque les anglais prennent le contrôle de l’île au XVIIIe Siècle, multipliant par trois les surfaces dédiées à la culture du sucre.

Le ron cubain, nectar de la canne à sucre

Dès le début de la colonisation cubaine par les européens, le sucre fait sensation sur le vieux continent et représente une richesse que seuls de grands nobles peuvent s’offrir. Comme le sel avant lui, le sucre devient plus qu’une épice; c’est un moyen de paiement qui encourage le développement accru de la production de canne à sucre. Parmi les dérivés de la culture sucrière se trouve le « tafia », une forme de nectar obtenu après fermentation de la canne à sucre, particulièrement apprécié par les marins faisant escale sur l’île de Cuba. Au XIXe Siècle, les premiers alambics font leur apparition à La Havane et ailleurs sur l’île, et l’on tente alors de laisser vieillir le tafia dans des fûts, comme on le pratiquait pour d’autres alcools en Europe. On attribue ces tests et élaborations nouvelles à Pedro Diago, aujourd’hui surnommé le « Père du rhum cubain » ; il fut en effet le premier à proposer que les eaux-de-vie obtenues après fermentation de la canne soient disposées dans des récipients adaptés avant d’être enterrées pour leur permettre de vieillir dans des conditions optimales. Cette pratique s’observe toujours de nos jours.

Le ron cubain moderne

Aujourd’hui, plusieurs distilleries perpétuent ces techniques de production qui ont rendu le rhum cubain célèbre, en prenant soin de respecter les enseignements de siècles de recherche autour de sa production. Mais il existe aussi, comme pour tous les alcools, des productions modernes éloignées de ces préoccupations qualitatives. Il n’est dons pas toujours aisé de s’y retrouver et de choisir le meilleur rhum cubain. Parmi les marques emblématiques, certaines s’évertuent à vous proposer le meilleur des rhums possible, au point qu’elles sont devenues au fil des siècles de véritables institutions pour les cubains, mais aussi dans le monde entier.

Les plus grandes distilleries de rhum cubain

Une dizaine de grandes distilleries se partagent la production de ron cubain, avec parmi elle des noms célèbres comme Havana Club, Bocoy ou encore Santiago

Les plus grandes distilleries de rhum cubain

Son nom est un hommage à la capitale cubaine et à son art de vivre, tout en musique et en couleurs. Avec son caractère bien trempé, le rhum cubain Havana club est riche de saveurs au caractère bien trempé, et les différentes cuvées Havana Club partagent la même empreinte locale qui rend si fiers les cubains. La cuvée de rhum Havana Club 3 ans, la plus jeune des cuvées de la distillerie, est dédiée à la conception de cocktails ensoleillés et parfumés, notamment le mojito, véritable institution cubaine aujourd’hui appréciée et partagée par les amateurs de mixologie du Monde entier. Ses notes fumées, mais aussi chocolatées et vanillées libèrent un nez intense et caramélisé et font du Havana Club 3 ans l’un des meilleurs jeunes rhums cubains à incorporer à tous vos cocktails caribéens. Toujours pour les amateurs de cocktails, le rhum cubain Havana Club existe aussi dans une version vieillie 7 ans en fûts, ce qui lui confère un caractère plus trempé ainsi qu’une robe plus sombre rappelant l’acajou révélatrice d’arômes et de saveurs complexes de vanille, cèdre, tabac ou encore fruits tropicaux. Il se retrouve dans la composition du Cuba Libre, ce cocktail si représentatif des relations passées entre les États-Unis et Cuba. La distillerie Havana Club propose également une perle de ron, vieillie 15 ans au minimum dans des fûts de vieux chênes qui lui apportent une touche unique de tanin. Le rhum Havana Club 15 ans s’apprécie pur pour libérer pleinement ses notes de noix de coco délicatement recouverte de cacao. Miel, pruneaux, banane, poire ou encore figue ; c’est toute une palette d’arômes cubains qui s’offrent à vous de la bouche à la note finale en passant par le nez. La distillerie Havana Club propose aussi des cuvées de rhum spéciales, à l’instar du Anejo Especial, un rhum ambré haut de gamme obtenu après assemblage de rhums vieillis, et qui s’appréciera autant pur qu’en cocktails. Les puristes pourront également se tourner vers la cuvée Havana Club Maximo, rhum cubain exceptionnel obtenu à partir de rhums cubains rares et extrêmement âgés.

La distillerie Santiago de Cuba, vibrant hommage à ses origines

La ville de Santiago à Cuba est très vite devenue l’un des principaux ports d’exportation cubains. De nombreux cubains vous présenteront le rhum Santiago de Cuba comme l’un des meilleurs rhums cubains, et son mode de production n’y est pas étranger. Entre les cannes choisies parmi les meilleures dans la fertile région de la Sierra Maestra pour l’élaboration de la mélasse dont il est issu et son vieillissement en fûts de qualité dont certains datent du début du XXe Siècle, on comprend que les rhums Santiago de Cuba se targuent d’être un véritable « trésor cubain ». Le maintien des traditions ancestrales de la région de Santiago de Cuba permet à la distillerie éponyme de produire des rhums d’une grande qualité, avec des cuvées que l’on classera facilement parmi les meilleurs rhums cubains. On pourra noter par exemple la suavité de leur cuvée Carta Blanca, dont provient un rhum cubain d’une belle transparence ambrée qui s’appréciera aussi bien seul avec un peu de glace, que dans des cocktails. La cuvée Anejo quant à elle ravira les puriste avec sa couleur foncée évoquant tout le corsé de ses arômes. À noter que le rhum Anejo est également décliné dans des versions supérieures ayant vieilli 11 ans, 12 ans, 20 ans et même 25 ans, conférant à ces cuvées une richesse inégalée.

Distillerie Bocoy, le rhum de légende

La distillerie Bocoy produit l’un des meilleurs rhums cubains et lui a donné un nom on ne peut plus évocateur, le célèbre ron Legendario. Depuis sa création au début du XXe Siècle, la distillerie Bocoy a choisi de produire des rhums cubains d’une qualité incomparable, proposant aussi bien des cuvées de rhums à boire seuls que de rhums à incorporer à des cocktails, autre pan de la culture cubaine. Du côté des rhums jeunes de la distillerie Bocoy, on s’attardera sur la cuvée Anejo blanco, obtenue après ajout successif d’eaux de vie jeunes pour être ensuite vieillie pendant 4 ans avant d’être finalement filtrée sur du charbon de bois. Doux, fruité et en même temps sucré, ce rhum conviendra parfaitement à la réalisation de cocktails. La cuvée Carta Blanca Superior, aussi surnommée la « perle blanche des caraïbes » de par sa belle robe à la couleur perle quasi transparente, dégage un arôme frais mais intense, obtenu en grande partie grâce à des procédés de filtration rigoureux. La perle blanche des Caraïbes conférera à vos cocktails un fruité incomparable. Pour celles et ceux qui seraient à la recherche d’un rhum cubain traditionnel et original, la cuvée Legendario 7 ans vous permettra de découvrir une palette d’arômes généreux obtenus après ajout de moût de raisin entre autres fruits, ce qui confère à ce ron cubain une saveur liquoreuse qui révèle tout en douceur les arômes tradtionnels du rhum cubain : tabac, vanille, fruits exotiques. Enfin, comment évoquer le rhum Legendario sans parler de la merveilleuse cuvée Gran Reserva 15 anos, médaillé de nombreuses fois dans différents prestigieux concours, et surnommé « le ron cubain par excellence ». Sa belle bouteille évoquant toute l’Histoire de l’île de Cuba, renferme un rhum unique au goût authentique et aux saveurs boisées. Les puristes apprécieront cette merveille cubaine vieillie pendant 15 ans, pure et à température ambiante.

Que vous soyez amateurs de rhums, à la recherche d’une cuvée exceptionnelle, ou dans une démarche de découverte des meilleurs rhums cubains, les cuvées de ces grandes distilleries cubaines vous transporterons de La Havane à la Sierra Maestra, directement dans les champs de canne à sucre qui ont fait l’Histoire, la richesse et la mixité de la culture cubaine.

X En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus