Menu

Libertine originale - spiritueux aux plantes d'absinthe - 55%

Distillerie Paul Devoille

Etoile pleineEtoile videEtoile videEtoile videEtoile vide (1 avis)

Bouteille 20cl - 13,95 € (69,75 € / l)
Bouteille 70cl - 40,95 € (58,50 € / l)

Le "péril vert "ou encore la "fée verte": ce spiritueux aux plantes d'absinthe vient nous rappeler les heures les plus bohèmes du Montmartre du début du XXe Siècle.

Ce spiritueux aux plantes d'absinthe (que la loi ne nous autorise pas à appeler absinthe tout court !) avait été diabolisé puis finalement interdit en 1915. Le péril vert, comme ses détracteurs qualifiaient ce breuvage alors extrêmement populaire n'a jamais rendu fou contrairement à ce qui a pu être argué à l'époque et les dernières études scientifique ont démontré de manière formelle son caractère inoffensif. La fée verte a donc été à nouveau autorisée en 1998 mais dans un cadre très stricte et ce n'est qu'en 2002 que la Distillerie Paul Devoille a pu à nouveau commercialiser de manière confidentielle sa « Libertine ».

Cette distillerie est située à Fougerolles, lieu historique de naissance de l'absinthe avec Pontarlier. Elle distillait déjà de l'absinthe au début du 19e siècle et c'est à partir d'une recette manuscrite datant de Juin 1894 qu'elle élabore à nouveau le très controversé spiritueux. Elle reproduit également le procédé de fabrication ancestral et seules des plantes et graines rentrent dans sa composition. Il en résulte un spiritueux complexe à consommer comme au temps de l'heure verte : verser un peu d'alcool au fond d'un verre, poser une cuillère percée sur ce verre, puis un sucre sur la cuillère et le rituel peut commencer : verser de l'eau fraiche très lentement sur le sucre qui va fondre lentement et se mélanger à l'alcool. En principe, lorsque le sucre est complètement dissout, le mélange est prêt à consommer.

La Libertine 55 a été primée aux absinthiades de Pontarlier en 2002 et 2004.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Avec ce produit, nous vous recommandons :


Avis sur : Libertine originale - spiritueux aux plantes d'absinthe - 55%

Etoile pleineEtoile videEtoile videEtoile videEtoile vide

Claude A. - 23 Septembre 2010

L'absinthe est un produit toxique. D'une part, il contient de l'alcool (ici 55°). D'autre part, il contient des alcaloïdes qui détruisent les neurones petit à petit. Au début du 20ème siècle, l’absinthe était très consommée. Elle est peu à peu devenue le symbole de l’alcoolisme. Avec sa réputation de rendre fou, elle fut définitivement interdite en France en 1915. De nouveau autorisée en France depuis 1988, avec des taux limités de thuyone (molécule présente dans l’absinthe et qui provoque des hallucinations à haute dose), elle n'en reste pas moins dangereuse en cas de cobsommation régulière. Pour éviter que les jeunes n'aient l'idée d'en boire, la législation française interdit de nommer cet alcool "absinthe". C'est pourquoi on trouve cette boisson, comme ici, sous le nom de "spiritueux aux plantes d’absinthe". Cette appelation plus discrète ne retire rien à la toxicité naturelle du produit, toxicité liée aux alcaloïdes qu'elle contient (notamment la fameuse thuyone).

Réponse d'Aurélie de BienManger.com
Cher Claude Azertyuiop (quand on est aussi revendicatif, il me semble qu'on peut laisser son vrai nom, non?), nous vous remercions pour ce petit point d'histoire instructif et fort bien documenté. Tout ce que vous dites est vrai, certes, mais vous oubliez de laisser au consommateur son libre arbitre. Dans l'absolu la plupart des médicaments sont toxiques (il suffit de regarder la liste des effets indésirables et des contre-indications), l'alcool au sens large et les cigarettes également. Tout est question de mesure et de connaissance des risques. Si l'absinthe a de nouveau été autorisée en France avec un taux de thuyone maximum contrôlé, c'est que les autorités sanitaires ont estimé que le risque était raisonnable. Il est indéniable que les autorités en question sont motivées par le principe de prudence et qu'on puisse leur faire confiance. Je ne pense pas par ailleurs que quiconque soit trompé par l'appellation "spiritueux aux plantes d'absinthe" et que les personnes qui achètent ce produit le font en connaissance de cause. Libre à elles d'en faire bon usage mais je ne pense pas qu'aujourd'hui la surconsommation d'absinthe (pardon de spiritueux aux plantes d'absinthe) ait une commune mesure avec la surmédication.

Une question sur les produits ?
Contactez-nous au 04 66 32 90 80

Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 (appel non surtaxé)

Pour toute question sur votre commande, contactez-nous par email

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Avec BienManger.com, commandez en toute sécurité 6500 produits d'épicerie fine et produits du terroir sélectionnés chez 900 producteurs et artisans du goût.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus