Pommes de terre de la Coopérative agricole de l’île de Ré

Acheter les produitsCoopérative agricole de l’île de Réchez BienManger

Valorisation d'un terroir unique

En se regroupant au sein d'une coopérative unique, les producteurs de l'Île de Ré cherchent à promouvoir la richesse gastronomique de cette île incomparable où la douceur de vivre est érigée en principe. Agriculteurs, viticulteurs, producteurs de sel ou encore maraichers avancent côte à côte depuis le XIXe siècle pour préserver les savoir-faire ancestraux de l'Île de Ré.

Parmi les nombreuses spécialités locales et gourmandes qui méritent toutes une attention particulière, la coopérative agricole redonne depuis plus de 20 ans ses lettres de noblesse à la célèbre Pomme de Terre de l'Île de Ré, gratifiée d'une AOP depuis la fin des années 1990 et dont la culture limitée la place parmi les meilleures variétés de pommes de terre disponibles sur le marché.

L'art de cultiver la pomme de terre primeur AOP Île de Ré

La culture de la pomme de terre sur l'Île de Ré est une pratique ancestrale qui débuta presque en même temps que l'arrivée de la première pomme de terre en Europe. Regroupée sur 900 hectares strictement délimités et cultivée par à peine plus de 30 producteurs passionnés, la pomme de terre AOP Île de Ré présente un goût inimitable obtenu grâce à une maturité optimale, garante d'une qualité unique.

Pour ce faire, les producteurs s'échinent à suivre un emploi du temps précis, calculé sur les besoins de la pomme de terre pour pousser de manière optimale. Les pommes de terre sont tout d'abord mises en germoir pendant l'automne et l'hiver où elles disposent des conditions idéales pour la croissance du germe. En janvier, elles sont ensuite plantées de manière très rapprochée pour limiter leurs tailles et concentrer leurs qualités gustatives. Quand vient le mois d'avril, les producteurs contrôlent scrupuleusement les pommes de terre pour déterminer le jour idéal de récolte. La récolte est alors opérée au petit matin, à la main ou avec des machines dites "douces" pour un respect total du tubercule.

Une fois récoltées, elles sont immédiatement nettoyées, puis emballées dans de jolies boîtes qui la coupent également de la lumière et des trop fortes chaleurs qui pourraient altérer son goût unique qu'on savoure volontiers dès que la saison commence.

 

X En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus